Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


«Mouvement des Imams Amazighs» contre la menace du salafisme wahhabite

Publié par Karim R'Bati sur 21 Mai 2013, 21:32pm

Catégories : #ACTUALITÉ

«Mouvement des Imams Amazighs»  contre la menace du salafisme wahhabite

Le «Mouvement des Imams Amazighs» (MIA) vient de naître. Il regroupe pas moins de 254 Imams des mosquées de l'arrière-pays berbère, essentiellement de l'Atlas marocain. Ce mouvement a vu le jour à l'initiative d'Amazighs-marocains qui entendent manifester leur rejet catégorique de l’obscurantisme du clergé salafiste-wahhabite ; une idéologie importée, décriée et largement considérée comme incompatible avec la culture marocaine et, en particulier, avec la tradition de l'Islam tolérant des Amazighs du Maroc.

Ce clergé, comme chacun sait, œuvre, moyennant finances saoudiennes, pour l’importation de l’Islam wahhabite de ces contrées très lointaines, géographiquement et culturellement de notre pays ; mais il peine à embrigader les foules compte tenu de la réaction de plus en plus virulente - souvent silencieuse aussi - des Marocains contre cette forme rétrograde de l’Islam.

La naissance du MIA intervient à point nommé et sa prise de position courageuse est un très bon signe, qui s’inscrit dans la réaction saine de nombreux Marocains contre la menace du salafisme et de ses agents vendus aux pétrodollars wahhabites.

Par ailleurs, l’initiative des Imams amazighs coïncide avec la campagne haineuse d’appel au meurtre au nom de l’Islam (wahhabite sans nul doute !), menée depuis certaines mosquées, par quelques figures du clergé salafiste marocain, contre l’intellectuel laïc et militant amazigh Ahmed Assid. À cet effet - et tandis que le ministre des affaires islamiques garde le silence sur ces agissements - des drapeaux amazighs ont été arborés dans de nombreuses mosquées de l’Atlas en solidarité avec Ahmed Assid.

Pour sa part, le militant amazigh et président de l’Institut Massinissa, Omar Louzi, a admis que les mouvements amazighs du Maroc ont pris conscience de la nécessité de réinvestir le champ religieux, en vue d’empêcher qu’il ne soit monopolisé par les idéologues d’un Islam wahhabite étranger aux mœurs et aux coutumes amazigho-marocaines. Ces derniers ont souvent tendance à s’approprier l’Islam au service d’un occulte agenda politique et n’hésitent pas à taxer leurs opposants et, notamment, les militants amazighs d’ennemis de l’Islam.

Mais ils s'abstiennent de préciser de quel Islam il s'agit : celui des lointains Wahhabites ou celui tolérant des Amazighs marocains ?

Karim R'Bati : le 21 mai 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents