Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


La tribune des Indignes

Publié par Karim R'Bati sur 7 Août 2014, 18:12pm

Catégories : #CHRONIQUES

La tribune des Indignes

Toutes les causes justes ont leurs IndignÉs, mais aussi leurs IndignEs. Les uns et les autres ne militent jamais derrière les mêmes barricades, ils sont mêmes farouchement opposés. En 2010, un improbable ramassis de personnalités françaises a signé une tribune dans le Monde intitulée « le boycott d’Israël est une arme indigne » (le Monde du 01.11.2010)*; tribune qui, soit dit en passant, n’avait pas lieu d’être dans une démocratie qui se veut garante des libertés fondamentales et individuelles de ses Citoyens. Et c’est particulièrement le cas pour ce pays-là, la France, connu pour l’esprit contestataire de sa société civile et pour la mobilisation de celle-ci au service des nobles causes.

Presque quatre ans plus tard et devant la poursuite par Israël de ses crimes de guerre et d’Holocauste à Gaza, le boycott contre cet état génocidaire s’est accentué au fur et à mesure, jusqu’à inquiéter sérieusement ses milieux économiques. Ce qui prouve, au-delà du succès global de la campagne du boycott, le caractère hypocrite et dérisoire de cette tribune. Quant à ses signataires, ils s’en trouvent, aujourd’hui, complètement discrédités par l’épreuve des faits, mais surtout ridiculisés devant l’affirmation de la liberté de conscience des Citoyens indignés par les crimes de l’entité sioniste. Inutile de revenir sur le réflexe de panique qui motive une telle tribune et qui exprime par là un terrible aveu d’échec devant le double caractère, légitime et redoutable, d’une telle arme ; laquelle arme a prouvé ailleurs son efficacité comme moyen de résistance pacifique et notamment contre l’ancien régime d’Apartheid d’Afrique du sud. Alors pourquoi pas Israël qui reste à ce jour un état raciste et un authentique régime d’Apartheid ?

Campagne contre l’apartheid en Afrique du Sud (1981)

Campagne contre l’apartheid en Afrique du Sud (1981)

Cette petite oligarchie illégitime, qui prétend imposer sa pensée unique aux Français, et plus généralement tout ce que compte ce pays en professionnels du mensonge, en pleurnicheurs sionistes et autres sous-fifres de service, tout ce beau monde s’est ainsi mis en porte-à-faux vis-à-vis des Citoyens qui, comme dans toute démocratie, sont tout à fait libres de ne pas cautionner par leurs faits et gestes souverains un état génocidaire comme l’entité sioniste ; un état colonial qui tue les femmes et les enfants, massacre les civiles et viole le droit international, jusqu’aux principes les plus élémentaires des droits humains.

Le plus ahurissant dans ce chef-d’œuvre d’hypocrisie, dans cette tribune indigne, c’est qu’elle s’est exprimée dans un pays qui aime s’autoproclamer «patrie des droits de l’homme» ! Et c’est dans ce pays-là, la France, qu’une clique minoritaire d'impayables imposteurs a poussé la mauvaise foi jusqu’à qualifier d’indigne un outil de résistance pacifique et citoyen contre les crimes de guerre d’un état arrogant qui se croit au-dessus des lois internationales. Cette clique, dont on se serait attendu qu’elle se montre à la hauteur d’une certaine idée de la France ou du moins qu’elle s’inspire du cas d’école de l’Afrique du sud, s’est plutôt rendue doublement indigne : indigne  d’abord de la France que nous aimons, ou plutôt de la France utopique des belles idées, mais aussi trop indigne pour saisir l’immense vertu morale d’un tel outil de résistance pacifique contre l’oppression.

La tribune des Indignes

En effet, contrairement à la persistance des crimes contre l’humanité de l’état sioniste envers le peuple palestinien, la grande nation arc-en-ciel, elle, a eu ce qu’on pourrait appeler «l’intelligence historique» de tourner le dos définitivement à son passé infâme, méritant de ce fait le respect et la considération de la communauté internationale. Ce saut héroïque en avant, l’Afrique du sud le doit d’abord et avant tout à la résistance intérieure, à la lutte légitime de la branche armée de l’ANC et notamment à son leader charismatique, Nelson Mandela. Elle le doit autant à la solidarité des Citoyens du monde, à l’instrument du boycott et aux sanctions internationales qui frappèrent ce pays dans les années 1970 - 1980. Allez, donc, expliquez tout ça à l’élite réactionnaire du petit village gaulois, à cette élite indigne des exigences de paix et de justice de la communauté internationale, à cette élite insignifiante, résolument engagée à contre-courant de l’histoire. Que faire alors ? S’indigner ? Oui, mais s’indigner ne suffit pas, encore faut-il agir en Citoyen libre et consciencieux, utiliser cette arme, ce geste souverain que tout un chacun possède : le boycott d’Israël. 

Karim R’Bati

* http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/01/le-boycott-d-israel-est-une-arme-indigne_1433857_3232.html

La tribune des Indignes

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents