Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


Qu'est ce que le sionisme? [d’après Edward W. Saïd]

Publié par Karim R'Bati sur 5 Août 2014, 12:03pm

Catégories : #ANTHOLOGIE POLITIQUE

Edward W Saïd / إدوارد وديع سعيد

Edward W Saïd / إدوارد وديع سعيد

« Il est essentiel que la souffrance des Juifs devienne pire, ce qui nous aidera dans la réalisation de nos plans » (Theodor Herzel)

Depuis les toutes premières périodes de son évolution moderne et jusqu’à ce qu’il aboutisse à la création d’Israël, le sionisme plaisait à un public européen pour qui la classification des autochtones des terres étrangères en plusieurs classes inégales était canonique et « naturelle ». C’est pourquoi, par exemple, tous les Etats ou mouvements des territoires anciennement colonisés d’Afrique et d’Asie, sans exception, s’identifient à la lutte palestinienne, la comprennent et la soutiennent totalement. A maints égards […] il y a une incontestable ressemblance entre l’expérience des Palestiniens arabes aux prises avec le sionisme et l’expérience de ces peuples noirs, jaunes ou bruns qui furent dépeints comme des êtres inférieurs ou des sous-hommes par les impérialistes du dix-neuvième siècle.

Parce que, bien qu’il ait coïncidé avec une ère où l’antisémitisme était le plus virulent en Occident, le sionisme a aussi coïncidé avec une période sans précédent d’acquisition de territoires par l’Europe en Afrique et en Asie, et c’était en tant que partie de ce mouvement général d’acquisition et d’occupation que le sionisme, initialement, avait été lancé par Theodor Herzl. Durant les dernières décennies de la plus grande période d’expansion coloniale européenne, le sionisme fit aussi ses premiers et déterminants préparatifs pour obtenir ce qui est maintenant devenu un large territoire d’Asie. Et il est important de rappeler qu’en se joignant à l’enthousiasme général de l’Occident pour l’acquisition de territoires au-delà des mers, le sionisme ne s’est jamais présenté sans ambiguïté comme un mouvement de libération juif, mais plutôt comme un mouvement juif d’implantation coloniale en Orient […]

Ce ne sont pas là des commentaires historiques dépassés et oiseux car […] ils expliquent et même déterminent beaucoup de ce qui se passe aujourd’hui au Moyen-Orient. Le fait qu’aucune partie notable de la population israélienne n’a jusqu’à présent été capable de faire face à la terrible injustice sociale et politique faite aux Palestiniens natifs indique combien sont ancrées les anormales (encore maintenant) perspectives impérialistes fondamentales du sionisme, sa conception du monde, sa conviction de l’infériorité de l’Autre  […]

Edward W. Saïd 

* In La Question de Palestine ; Acte sud - Coll. Sindbad, Paris, p 137 – 138.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents