Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


Charlie Hebdo ou la provocation de trop

Publié par Karim R'Bati sur 3 Novembre 2011, 18:49pm

Catégories : #ACTUALITÉ

346171.jpg 

Les images de l’incendie criminel du siège du journal Charlie Hebdo à Paris sont suffisamment impressionnantes pour ne pas inciter à la condamnation ferme et sans équivoque des auteurs de l’attentat à la liberté d’expression. Peu importe les motifs de ce qu’il faut bien qualifier d’«attentat terroriste», on se sent dorés et déjà orientés, intimidés, sommés de prendre position contre ces hordes de «salafistes barbares». Un peu comme si l’on devait céder à l’injonction d’un Georges W. Bush au lendemain des attentats du 11 septembre, entre être du côté des états unis dans leur croisade contre «le terrorisme islamistes » ou contre eux.

Pourtant, au-delà du conformisme niais d’une certaine pensée unique qui règne en France et qui veut qu’on lève haut et fort l’étendard de la liberté d’expression et des valeurs démocratiques chaque fois qu’il est question d’Islam, on peut légitimement nous interroger sur l’idéologie sous-jacente au choix éditorial de Charlie Hebdo et, en particulier, sur le timing de son numéro intitulé pour «Charia Hebdo». Sans que l’on soit forcément ni adepte d’une certaine hypocrisie française de la bonne pensance, ni en phase avec l’idéologie extrémiste de certains groupuscules terroristes, ni même Musulman, on est en droit de répondre à ces questions qui s'imposent d'elles- mêmes.

En ce printemps arabe, alors que des peuples aspirent à devenir acteurs de leurs destins, on a l’impression d’un certain cafouillage à répétition : alors que certains en France proposent leur savoir policier aux dictateurs arabes, d’autres félicitent ceux qui ont plus ou moins réussi à imposer leur dictat à leurs peuples, d’autres encore menacent de rester vigilants concernant le respect des droits de l’homme dans des pays qui ont élu démocratiquement leurs représentants, comme la Tunisie ou qui ont manifesté leur intention de respecter les constantes de leur "identité nationale" comme c'est le cas de la nouvelle Libye. Enfin, Charlie Hebdo avec d’autres intellectuels de la vingt cinquième heure tentent désespérément de réanimer la théorie désormais désuète d’un certain Samuel Huntington sur «le choc des civilisations», histoire de renvoyer systématiquement une partie de citoyens français à leur inaliénable altérité.

Le monde arabe change et, comme dirait l’autre, la France regarde ailleurs. Alors que le peuple tunisien vient d’exprimer souverainement sa volonté, en élisant ses représentants, avec une nette majorité de conservateurs (islamiste), que les responsables de la nouvelle Libye viennent d’affirmer que le nouvel état libyen sera respectueux de l’Islam et que d’autres peuples continuent de lutter pour leur liberté, à quoi devait-on s’attendre de la patrie du «droit-de-l’hommisme» et de ses médias officiels ou indépendants? Certainement pas à son «savoir-faire mondialement connu», ni à des déclarations de satisfaction à l’égard de régimes autocratiques comme celui du Maroc et, encore moins, à des réflexes paternalistes l'encontre du peuple souverain de Tunisie.

Si seulement la France avec son gouvernement, ses médias, ses partis politiques, ses intellectuels décadents reconnaissaient aux peuples le droit d’exprimer souverainement leurs volontés. Et si seulement tout ce beau monde apprenait à être vigilant sur le respect des droits de l’homme en France métropolitaine, dans les banlieues et dans les DOM-TOM, le monde sera certainement meilleur. Peut être même les prendra-t-on au sérieux, pour une fois, et pourquoi pas comme modèle de vertu ?

Karim R’bati: Outlandish : le 3 novembre 2011

  382226_2307351518273_1083861756_32161009_1083216546_n.jpg

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents