Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


D'une malédiction française à une autre ...

Publié par Karim R'Bati sur 13 Août 2012, 23:01pm

Catégories : #CHRONIQUES

 sarkozy-hollande.jpg

François Hollande s'apprête à effectuer son 1er «Dictateur-tour» et déjà le Maroc et l'Algérie se livrent, dans les coulisses, à une bataille acharnée, digne d'une querelle de chiffonniers, pour qui recevra le président français avant l’autre, jetant l’opprobre sur leurs peuples respectifs ; surtout que l’actuel locataire de l’Élysée se contrefiche éperdument du joug dictatorial sous lequel vivent Marocains et Algériens.

Comme son «pauv’con» de prédécesseur, l'actuel président de la patrie dite des droits de l’homme ne viendra pas au Maroc pour se porter au secours de son peuple opprimé, il viendra surtout pour monnayer son soutien à la dictature du Makhzen contre quelques contrats juteux, qui, encore une fois, plomberont les ressources limitées du Maroc et compromettront davantage son avenir, plus qu’il ne l’est déjà.

Quant on entend l’actuel chef du gouvernement marocain expliquer la «fatalité» de la crise économique, à tenter d’en faire endosser les conséquences aux classes pauvres et moyennes, une crise qui, soit dit en passant, sera bientôt lourdement aggravée par un projet de TGV, inutile, superflu et surtout au-delà des moyens de notre pays, on peut dès lors imaginer la tranche d’avenir du Maroc et des Marocains que le Makhzen serait disposé à compromettre pour servir la prospérité des Français,  en échange du soutien de la France.

Car contrairement à la logique des régimes dictatoriaux, qui se soucient avant tout de leur propre salut, n’hésitant pas à en faire payer le prix à leurs peuples, les chefs d'états des démocraties occidentales, eux, agissent avant tout en VRP de leurs entreprises et roulent pour les intérêts de leurs peuples. Pour ce faire, ils n’ont aucun scrupule à traiter avec des dictatures répressives, pourvu qu’elles soient accommodantes ou collaborationnistes, plutôt que d’avoir affaire à des représentants élus, qui risquent de leur tenir tête par la seule force de leur légitimité démocratique et au nom des intérêts souverains de leurs peuples.

Karim R'Bati : Wolfenschiessen - NW (Suisse), le 14 août 2012

554472_410289748991786_1789715367_n.jpg

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents