Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


Galerie : Images, textes et légendes

Publié par Karim R'Bati sur 1 Septembre 2011, 20:43pm

Catégories : #GALERIE: IMAGES & LÉGENDES

***

 

Tahar.Ben

 

 «Aucun bain ne purifie celui qui a vendu sa conscience et sali son âme à trahir ses semblables », écrivait mon ami Salah Elayoubi. Pour sûr, certains de nos intellectuels sont passés «maîtres» dans l’art de commenter de loin l’histoire qui avance sans eux, malgré eux. Ils sont surtout trop forts quant ils inventent quelques grilles de lectures farfelues destinées à accréditer la thèse fallacieuse de «l’exception marocaine». Cela étant, il est regrettable que leurs impostures intellectuelles les empêchent à ce point de réaliser que les vrais acteurs de l’histoire actuelle de notre peuple, celle qui s’écrit au jour le jour depuis le 20 février 2011, c’est le peuple lui-même : les enfants du peuple et le sang des enfants du peuple ... pour lequel, ils n'ont aucune compassion. (Karim R’Bati)

 

 

    404529_354768321210596_100000322946066_1192389_2021608564_n.jpg

 

Le jour où l’histoire du Maroc cessera d’être l’affaire des historiographes officiels du palais royal, le jour où l’histoire de notre pays accèdera au stade d’une discipline scientifique, les chercheurs marocains rendront justice à ce grand héros marocain, «Amazigh Agouliz», que les racistes de l’Istiqlal et autres panarabistes ont affublé du titre de "Sheikh Al-Arab". D’un fier Berbère qui défendait une certaine idée de la liberté et de la souveraineté, les descendants des bédouins venus d’Arabie en ont fait un chef bédouin. Autant dire, le comble de la falsification d'un fait historique dont le protagoniste est un authentique Marocain. On se souviendra de lui comme un de ces héros du peuple qui refusèrent les accords d’Aix-les-Bains, signés par une petite élite makhzanienne au nom de tous les Marocains, sans consultation préalable, sans référendum d'autodétermination, comme cela a été le cas pour le peuple algérien en 1962. Pour précision, De Gaule  qualifiait les accords d’Aix-les-Bains d’ «indépendance dans la dépendance». Ça veut tout dire et c’est précisément ce qui a fait du Maroc une sorte de DOM-TOM qui ne dit son nom. Pour résumer, il suffit de dire que notre histoire a été kidnappée, détournée, abâtardie pour servir les intérêts d’un clan au détriment de tout un peuple. (karim R'Bati)

 

 

 

64742_366608376693257_100000322946066_1224786_306948283_n.jpg

 

«  Jadis les artistes signaient comme Kant et Hume chacun leurs lettres par  cette formule «humble serviteur», tout en sapant les assises du trône et de l’autel. Aujourd’hui, ils appellent des chefs de gouvernement par leur prénom et sont soumis, dans chacune de leurs activités artistiques, au jugement de leurs maîtres ignorants. L’analyse que fit Tocqueville il y a cent ans s’est avérée parfaitement exacte entre-temps. Sous le monopole privé de la culture : «la tyrannie laisse le corps libre et va droit à l’âme. Le maître ne dit plus : «Vous penserez comme moi ou vous mourrez». Il dit : «Vous êtes libres de ne point penser ainsi que moi : votre vie, vos biens, tout vous reste, mais de ce jour vous êtes un étranger parmi nous»  [A. de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, éd. 10-18, p.154] Celui qui ne s’adapte pas est frappé d’impuissance économique ; celle-ci trouvera son prolongement dans l’impuissance spirituelle du marginal. Exclu … ce dernier se laissera convaincre de son insuffisance […] » Theodor W. ADORNO & Max HORKHEIMER [in Kulturindustrie, Alia, 2012; pp. 33-34]

 

 

422364 335421149831303 100000902616934 977194 1899329110 n

 

"Vous n'êtes ni à Auschwitz ni à Birkenau et les deux soldats ne sont pas des «Waffen-SS» ni des soldats nazi de la Wehrmacht. Nous sommes à Constantine, en Algérie (1959). Les deux gardiens - comment le dire gentiment ? -, disons qu'ils ne sont que de paisibles «bons français» qui s'amusent. Ils appartiennent à une race et à une civilisation inégalées. «Les civilisations ne se valent pas», disait un illustre rejeton de celle-ci. C'est une évidence, c'est sûr qu'en potentiel de barbarie, d’esclavagisme, d’antisémitisme, de génocides et de crimes contre l’humanité, les civilisations ne se valent pas et, pour une fois, ce n'est pas Guéant qui nous contredira (Karim R'bati)

 

 

  423064_347771238576971_100000322946066_1173811_255055939_n.jpg

 

«Toutes les civilisations ne se valent pas » disait Claude Guéant. Amalgame ou vérité ? Au fond, n’est-il pas vrai qu'en potentiel de barbarie coloniale, d’esclavagisme, d’antisémitisme, de collaborationnisme, de génocides, de crimes contre l’humanité, de soutiens aux dictateurs d'Afrique et du monde arabe, les civilisations ne se valent pas ? Alors pourquoi Guéant n’aurait-il pas raison ? Ne serait-ce que si l’on comparait la France décadente d’aujourd’hui à d’autres civilisations, nord américaine, japonaise, allemande ou autres, plus brillantes, plus dynamiques et mieux intégrées dans le contexte concurrentiel de la mondialisation. Pourquoi la France d’aujourd’hui a du mal à fourguer sa camelote (ses TGV, ses Rafales, etc.) autrement que par la corruption des élites de certains régimes dictatoriaux ? En tout cas, la déclaration pleine de vérité de Claude Guéant nous rappelle une évidence : c’est que nos civilisations respectives ne peuvent en aucun cas se valoir, surtout pas en infamies. (Karim R’Bati)

 

 

421114_344146938939401_100000322946066_1166029_2064941988_n.jpg

 

Ceci est la toute dernière application i Phone pour parler avec Dieu himself. Pour l'instant, seul le petit peuple juif en profite. Pour les Musulmans, comme ils sont plus d'un milliard, ça risque d'être compliqué ... À moins qu'il y en ait une destinée aux dictateurs arabes, ce qui est exclu d’avance, vu que Dieu n’apprécie pas tous ces imposteurs de dictateurs qui s’autorisent de parler en son nom… (Karim R'Bati)

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents