Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog Citoyen

Le blog Citoyen

POST TENEBRAS LUX


Le Retour des Zozo

Publié par Karim R'Bati sur 17 Février 2012, 01:39am

Catégories : #ACTUALITÉ

1-copie-2.jpg

Depuis plusieurs décennies, la France s’est faite une belle «petite réputation» de générosité à l’égard des plus démunies de nos populations de l’arrière-pays berbère. Paradoxe des paradoxes, pour les Anciens de ces régions, qui n’ont pas la mémoire courte, une telle agitation n’est pas sans rappeler le douloureux souvenir des "maudits Francis" des temps des colonies. Pour rappel historique : quand le sultan alaouite Moulay H’fid signa, le 18 août 1912, le traité de Fez instituant la tutelle française sur le Maroc, l’arrière-pays berbère était resté farouchement rebelle à la présence coloniale. Et  tandis que l’ancien Makhzen capitula devant la France, ces régions demeurèrent pendant longtemps l’ultime sanctuaire de liberté pour le peuple marocain.

En ces temps sombres de notre histoire, les populations berbères de l’Atlas n’avaient jamais reconnu la légalité de l’acte de capitulation de 1912 et ce n’est qu’au prix d’invasions barbares, génocidaires, que la France, au nom de ce qu’elle qualifiait de «pacification», avait réussi à dompter très tardivement le fier peuple berbère, vers les années 1930, décimant au passage ce qui restait des fameux lions de l’Atlas, tigres et autres espèces sauvages de l’Atlas marocain. Aujourd’hui : autre époque, autres pratiques, puisqu’on assiste à ce qu’on pourrait qualifier de "charity business" à la "french sauce", avec son cortège de risibles aventuriers, de nostalgiques de l’équipée coloniale, de héros de pacotilles et de produits de camelotes, acheminés à grand renforts aux cigles de quelques sponsors de l’ancienne métropole coloniale.

 4l-gobladi-carte-copie-2.jpg 

Comble de l’ironie, pour une ancienne puissance coloniale qui œuvre pour le maintien de ses intérêts au Maroc, ce genre de convois dit humanitaire, en terrain familier, nous renvoie au souvenir de l’équipée coloniale. Pour les plus jeunes d’entre nous, ça frise franchement le ridicule, car ça leur rappelle une toute autre équipée, celle de l’arche des Zozo. Souvenez-vous : c’est l’histoire de quelques petits escots français, de petits imposteurs pas trop méchants, mais qui sont aux organisations humanitaires ce que sont les arracheurs de dents à l’ordre des médecins dentistes.  Enfin vous voyez le genre ? Eh bien, ces personnages truculents ont réussi à monter une affaire juteuse entre le Tchad et la France : ça consistait tout simplement à kidnapper des enfants à leurs familles, sous prétexte de les sauver de la famine, avant de les transporter illégalement en France pour les livrer à une espèce d’agence chargée de les vendre, au prix fort, aux couples adoptifs.

Mais le poteau rose a été découvert et nos petits escrocs français ont été arrêtés et livrés à la justice tchadienne, qui avait fait son travail. Mais c’était sans compter sur les fortes pressions qu’exerça Paris, à l’encontre des autorités de Ndjamena, en vue de sauver ses Zozo. On connaît la suite … Chez nous au Maroc, nous avons aussi nos Zozo de l’humanitaire, mais des Zozo d’un autre genre, qui sont tombé sur la bonne combine pour se faire payer des voyages de rêve, aux frais des sponsors. Sorte de quête orientaliste pour les idiots, avec quelques bons sentiments en guise d’alibi, voilà ce qu’est  l’équipée de nos Zozo de l’humanitaire, autant dire le voyage de rêve pour la lie de la société française - à ne pas confondre avec l'estimable peuple de France - celle qui vient au Maroc pour y entretenir le mythe farfelu de «la générosité»  française, quand elle n'accoure pas pour assouvir ses fantasmes pédophiles. Il suffit de voir le sort réservé à leurs SDF, par ces temps de grand froid, pour mesurer jusqu'où peut aller la vanité des hommes ...

Karim R'Bati: Berne, 16 février 2012

 

3-copie-3.jpg

Quelques membres de l’ONG dite «Arche de Zoé», lors de leur arrestation au Tchad, en octobre 2007, en flagrant délit d'enlévement de plusieurs dizaines d'enfants tchadiens

Commenter cet article

LNO 31/01/2014 02:05

Des zozos, en effet !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents